how jewish was my street


how jewish was my street


Je ne connaissais pas le projet mené par Gunter Demnig. J’ai adoré cette idée de localiser géographiquement les déportés au travers de petits pavés dorés simplement apposés devant les endroits où ils avaient vécus. Pas de grand discours, pas de culpabilisation, ni de victimisation - l’idée étant simplement de relater un fait


Du coup j’aime autant le projet mené par Nicolas, qui en transporsant ce projet sur une google map, lui a offert une dimension participative. C’est ici que ça se passe.


& pour plus d’info à propos de Demnig & ses Stolpersteine rendez-vous chez Owni.


No Comments, Comment or Ping

Reply to “how jewish was my street”